« Cérémonie humaine pour le mariage d'un éléphant »

work-shop international organisé par Theerta au Sri Lanka-2007.

Installation et performance, qui met en scène trois jeune filles Tamoul du village proche, en les plaçant dans une situation d'exception au cœur de leur communauté.

Comme dans un conte qui lie par un rite sacré l'humain et l'animal, ici le destin des jeunes filles semble lié à une tête d'éléphant.

L'éléphant est une figure ambivalente, animal social investi affectivement et associé à l'enfance, il est également une divinité présente dans l'architecture des temples bouddhiste et hindou, et incarne une puissance de la nature qu'il s'agit d'asservir dans des captures à main nus par lesquels on affirme sa virilité.

Lors de cette performance, les jeunes filles dénoue le tissage qui suggère les défenses de l'animal, libérant les fibres au couleurs du drapeau national .

Ce faisant elle ouvrent un espace vierge pour leur propre destin.